Combien coûtent des images aériennes...

par drone ?

Mais que contient une prestation de drone

 

- Un drone … bien sûr… et les drones à usages professionnels ne sont pas donnés…
Si vous deviez en louer un, les tarifs commencent généralement à 250 euros la journée pour un petit modèle (avec une caution conséquente), mais encore faut-il savoir , quand, comment et pourquoi l’utiliser.

- Un exploitant professionnel est enregistré à la Direction Générale de l’Aviation Civile
(DGAC), formé au télé-pilotage, à la lecture météo, au respect de la règlementation.
Et comme tout un chacun, il faut le rémunérer.

- La partie règlementaire : les déclarations de vols, les protocoles d’accords et autres
démarches prennent du temps et le temps, il paraît que c’est de l’argent.

- Les assurances professionnelles, parce qu’un accident est toujours possible même en
prenant toutes les mesures nécessaires, une responsabilité civile professionnelle est obligatoire.

- Le matériel périphérique et les consommables...
Et oui la majorité des drones fonctionnent sur batteries, et celles-ci s’usent dans le temps en fonction du nombre de vols et de la manière dont elles sont utilisées… Ces réserves d’énergies ne tombent pas du ciel… quoique... comptez entre 130 et 300 euros suivant les modèles. La nécessité de traiter les fichiers en fin d’intervention : photos, vidéos, modélisation 3D, montage vidéo… il faut des PC de traitement parfois très puissants pour pouvoir gérer efficacement ces données… Les écrans secondaires pour les clients, surtout en cette période de pandémie, sont nécessaires sur certains travaux. Le balisage des zones d’évolution, au cas par cas, peuvent nécessiter quelques dépenses supplémentaires, allant du simple rouleau de balisage aux services de sécurité pour interdire un accès sur de plus vastes étendues.

- Les frais de fonctionnement sont très variables d’une entreprise à l’autre, entre
un indépendant et des sociétés plus importantes, les frais de structure n’ont rien à voir.


Et pour finir cette liste non exhaustive, vous l’aurez compris, chaque intervenant aura sa propre grille tarifaire. Soit en facturant au nombre de décollages (élévations) ou au temps passé, sous la forme de forfaits ou encore en adaptant son prix à vos besoins réels, ou encore un peu de tout ça à la fois.
Un conseil ? Comparez, faites jouer la concurrence et ciblez vos besoins finaux.
On ne dépense pas la même chose pour un spot de pub destiné au cinéma que pour une communication régulière sur des réseaux sociaux.
Le matériel suffisant pour l’un ne l’est pas pour l’autre et inversement ne tombez pas dans la surqualité ou le sur-coût




 GAILLARD Jean-Pierre
www.echodrone.fr